Aderm21

association pour la défense de l'environnement de la rue du maroc

Peace

La rue du Maroc

La vie de tous les jours des habitants de cette petite rue du sud de Dijon tenant rue de Chenôve et aboutissant rue des Billetottes est gravement menacée par un projet immobilier.

Alors que les pavillons constituant le quartier sont composés d'un rez-de-chaussée et d'un comble aménagé ou non, l'immeuble projeté aux 3 et 5 rue du Maroc, de cinq niveaux, culminera lui à plus de quinze mètres et développera une façade sur rue de quarante-cinq mètres.

Actuellement, huit pavillons abritent vingt-deux personnes, soit huit familles propriétaires de leur maison. Les quarante et un logements prévus accueilleront près de cent cinquante locataires.

La circulation automobile engendrée, la pénurie de stationnements, conduira à l'insécurité prévisible dans cette rue de statut privé, non dimensionnée pour un trafic important.

Conscients que cette construction disproportionnée, tant dans le paysage urbain que dans la composition sociologique de leur quartier, atteindra défavorablement leur environnement, les riverains directs de l'opération prévue ont décidé de se regrouper au sein de l'Aderm 21 (association pour la défense de l'environnement de la rue du Maroc).

Ils entendent défendre leur cadre de vie, leur sécurité et celle de leurs enfants, préserver les vues et l'ensoleillement de leurs propriétés ainsi que la valeur de celles-ci.

Suite...

rss1